Paysages de terres sèches

PAYSAGES DE TERRES SÈCHES

La Garriga  a vécu en fonction de l’agriculture pendant plusieurs siècles. Ce sont donc les besoins et rythmes de vie et de travail de l’agriculture qui ont défini  pendant plusieurs centaines d’années le territoire, l’urbanisme, les paysages et la société de La Garriga.

De nos jours l’agriculture, et par conséquent les traces de la société rurale centenaire, ont disparu ou sont devenus presque invisibles à La Garriga.

Trois itinéraires –terres irriguées, terres sèches et ville- proposent de découvrir les sentiers, recoins, patrimoine et histoires secrètes, afin de se plonger dans la vie de La Garriga rurale.

TÉLECHARGER LE TRACK  DESCARREGA'T EL TRACK!

 

La Garriga sèche est une mosaïque de paysages dont la diversité fait la richesse

La Garriga accueillait des vergers –irrigués- parmi les plus grands de toute la région. En suivant le cours du Congost, le paysage était vert presque toute l’année.

Mais si l’on avait observé La Garriga à vue l’oiseau, on aurait constaté que le Congost et sa tâche verte produisait le même effet visuel que le Nil en Egypte : le reste de La Garriga était jaune et marron. Car La Garriga est avant tout, une terre sèche. La plupart de ses produits de base locaux (farine, huile... vin!) ont toujours été produits en-dehors des terres sèches.

Néanmoins, à vol d’oiseau, bien bas et attentif, nous aurions aussi vu que cela n’était pas exactement comme ça, qu’entre le jaune et le marron il y avait aussi du vert, et même du bleu. Et que les champs séchés par le soleil avaient plus de vie et de variété que n’importe où ailleurs.

Vous avez envie de découvrir cette richesse?

Plan du parcours

Télécharger la brochure ci-dessous l'itinéraire et découvrez la Garriga de irrigation pour votre compte!

Prix et les horaires

Il s'agit d'un itinéraire guidé, que vous pouvez faire gratuitement et sur votre propre. Si vous êtes intéressé, cependant, une guidée excursions, voir ici le prix et les horaires.

 

 

Galerie: 

cdhflickrfacebooktwitter teatre-la-garrigacorpusradio-silenci